Acheter un chat, son prix, le pourquoi...

Posez vous d’abord les bonnes questions, tel que:

Est-ce qu’un chat à sa place chez moi? Ai-je du temps à lui consacrer? Est-ce que je suis prêt à m’engager pendant plus de 10 ans avec lui? Ai-je les moyens financiers pour l’entretenir correctement (nourriture, soins vétérinaire, litière, etc…)? Un chat a-t-il une place dans mes projets d’avenir? Que vais-je faire de mon chat pendant les vacances? Si après tout ça, vous souhaiter donc avoir un chat, deux solutions s’offrent à vous, un chat de gouttière ou un chat de race…
 

Le chat de gouttière:

Un chat communément appelé de gouttière, est tout simplement un chat sans pedigree. Un chat issu de croisement en somme… (Le pedigree est une liste d’ancêtres de la même espèce garantissant la «pureté» de la race).

Vous pouvez trouver des chatons chez des particuliers qui ont voulus avoir une portée, ainsi que dans tout les refuges et associations de protection des animaux… Les prix peuvent varier et certains sont même gratuits… Mais malheureusement encore et beaucoup trop de chats adultes sont à placer donc pensez y…
 

Le chat de race:

Un chat de race s’acquiert dans un élevage reconnu.
 
Tout d’abord choisir la race de chat qui vous convient le mieux et qui vous plaît. (Un bon éleveur vous demandera pourquoi vous avez choisi cette race, ainsi que d’autres questions essentielles avant d’accepter de vous confier un chaton.)
 
Ensuite choisir un élevage… Vous trouverez sur internet une multitude d’éleveurs qui ont pris du temps à vous concocter des sites internet pour vous présenter leurs travails, leurs optiques d’élevages, leurs chats, leurs chatons disponibles, etc… Prenez votre temps… Et surtout visiter l’élevage qui vous a plu… Il n’existe pas que des bons éleveurs… Vous devez pouvoir vérifier l’état de la tenue des chats, la santé et les papiers des chatons ainsi que des géniteurs. Posez toutes les questions qui vous sembles nécessaire et surtout, si c’est un bon élevage, à vous de prouver que vous serez la famille idéal pour le chaton de votre choix. Le prix d’un chaton de race est plutôt élevé, mais contrairement aux idées reçues, ce n’est pas pour enrichir les poches de l’éleveur, loin de là! D’ailleurs en règle générale les éleveurs sont plutôt perdant. Pourquoi ce prix si élevé alors? Tout simplement parce qu’avant d’avoir un chaton disponible à la vente dans un élevage reconnu, il y à eu beaucoup de travail.
 

Le prix d’un chaton:

Le prix d’un chaton destiné à la compagnie:                                            entre 1500 CHF et 1800 CHF
Le prix d’un chaton destiné à la reproduction/expositions:                 entre 2000 CHF et 2400 CHF
Les arrhes de réservation s’élèvent à:                                                         500 CHF non remboursable.
 
Dès leurs naissance vous pouvez mettre une option ou demander une évaluation sans aucun engagement jusqu’à leurs 6 semaines.
Les chatons sont disponibles à la réservation dès leurs 6 semaines, après le premier contrôle vétérinaire.
La totalité du chaton doit être payé d’ici son départ de la chatterie. Nous acceptons les arrangements de paiements qui seront établis sur le contrat de vente.
 

L’éleveur se donne le droit de refuser la vente d’un chaton.

Pourquoi le prix d'un chaton est aussi élevé:
 
Etre éleveur est un métier, et comme dans tout les métiers il y a une partie pratique et une autre théorique. Il ne suffit pas d’avoir des chats chez soi et faire des accouplements à tout va… Que l’élevage soit professionnel ou familial cela ne change en rien les connaissances que l’éleveur doit avoir pour obtenir des chatons de qualités tout en respectant le standard de la race.
 
Pour avoir des chatons avec un pedigree, il faut tout d’abord acquérir les parents dans des élevages reconnus. C’est-à-dire des chats destinés à la reproduction. Un chat reproducteur est le fruit d’une sélection minutieuse de l’éleveur, le chat doit être top, et donc le prix est beaucoup plus élevé qu’un chaton destiné à la compagnie, parfois le double. Pour avoir des pedigrees variées donc une génétique différente, les éleveurs achètent des chats reproducteurs dans le monde entier.
 

On ce met donc à la recherche des futurs reproducteurs. Savez-vous combien y a-t-il d’élevage dans le monde? Les critères de recherches sont: la qualité de l’élevage, le type du chat, sa couleur, sa consanguinité, son pedigree. Tout ceci dans un ordre aléatoire, car chaque éleveur a un ordre de priorité pour ce qu’il souhaite travailler. La durée de recherche peux parfois prendre plus d’un an…

Une fois les futurs parents acquis, ils doivent obligatoirement participer à des expositions félines. Les éleveurs soumettent leurs chats aux critiques d’un jury qui se fie au standard de la race. Un chaton peux commencer les expositions dès l’âge de 4 mois, mais c’est à ces 11 mois qu’un chat doit obtenir au minimum un « excellent » en classe CAC (certificat d’aptitude au championnat) pour devenir reproducteur. Sans ceci les chatons n’auront pas de pedigree. Il y a d’autres titres que le chat peux avoir, Champion junior, Champion, Champion international, etc… Pour participer à une expositions féline, l’éleveur doit au paravent s’inscrire dans un club félin reconnu.

Une exposition se déroule de la manière suivante: tout d’abord un contrôle vétérinaire du chat (tout les vaccins doivent être en ordre, et le chat doit se présenter en bonne santé) ensuite préparation de la cage d’expo, désinfectée, décorée, préparée pour que la chat ai tout ce dont il a besoin pour sa journée (litière, gamelles, etc…) ensuite viennent les jugement et les visites. Ai-je oublier de vous dire qu’avant de se présenter en expo les chats doivent être toilettés à la perfection… Et tout ceci plusieurs fois par années, partout en suisse et même à l’étranger.

Un éleveur acquiert un chat quand il a entre 3 et 4 mois, mais le chat ne devient reproducteur qu’à l’âge de 11 mois si tout se passe bien. Entre temps une femelle peux être une ou plusieurs fois en chaleur. Il faut donc que l’éleveur prennent des mesures pour éviter une saillie (séparation, castration chimique/implant, interruption de grossesse si il y a quand même eu saillie)

Une fois que les deux parents sont officiellement aptes à être reproducteurs, voir même avant, l’éleveur est tenu de faire passer des tests pour le dépistage des maladies génétiques transmissibles aux chatons… Une fois ces tests négatifs à ces maladies la saillie peux se faire mais de préférence pas avant la première année de la femelle.

Faut il encore que la femelle ai des chaleurs régulières, faut il encore que le mâle sache si prendre, faut il encore que cela fonctionne, etc…

La saillie à été faite, super!!! On contrôle le poids de la femelle, son appétit, sa santé et sa nourriture… Après quelques semaines on file chez le véto pour une échographie gestationnelle. Verdict si oui ou non il y a bien des bébés et si tout se passe pour le mieux… Si il a des bébés mais que cela ne se passe pas bien il faut interrompre la gestation. Si tout ce passe bien, on refait une échographie quelques semaines plus tard pour toujours contrôler que tout se passe bien et aussi savoir le nombre de petits chatons… La gestation chez les chats dures en moyenne 65 jours, 9 semaines de stress pour les éleveurs. Surtout les derniers jours.

La mise bas arrive, on contrôle la femelle, on là surveille, on est présent pour elle, pour la soutenir mais on est aussi bien préparés avec tout le nécessaire pour aider, désinfecter, couper les cordons, etc… Et là, un premier chaton, un deuxième, etc… Mais ca c’est l’idéal… Dans d’autres cas, tout peux se dérouler très mal, la vie de la maman et des chatons est en jeu, urgences vétérinaires, et j’en passe…

Les chatons sont nés, on les pèses et ont les contrôles ensuite faut il encore qu’ils se nourrissent… Il y à les mères instinctives, qui laissent allaiter leurs petits, celles qui rejettent les bébés ou encore celles qui n’ont pas de lait… Dans le pire des cas, c’est à l’éleveur de biberonner les chatons, à des heures régulières de jour comme de nuit. Contrôler le poids des chatons tout les matins et tout les soirs pour voir si il mange correctement jusqu’au sevrage.

Une fois le sevrage fait, les chatons font leurs premiers vaccins et leurs premiers vermifuges et surtout leurs premiers contrôles vétérinaire. L’éleveur les nourris avec une nourriture équilibrée et adaptée, les amènent chez le vétérinaire si il y a un soucis, les soignent, prend du temps pour leurs inculqués le respect de la vie en communauté, ainsi que des les habitués à certains bruits, à être manipulés, etc… les peser et les contrôler tout les jours jusqu’à leurs 3 mois… Age où il referont un deuxième vaccins avant le départ chez vous…

Mais pendant toute cette période il y aussi l’évaluation des chatons pour savoir si il seront destiné à la compagnie ou à la reproduction. L’éleveur doit aussi s’occuper de sa vie de famille et professionnelle, et bien sur des autres animaux du foyer… Il est rare qu’un éleveur ne possèdent que deux chats. Les visites à organiser pour les futurs acheteurs, etc…

Un chaton est destiné à la compagnie pour de multiples raisons. Simple choix de l’éleveur de ne pas vendre en reproduction ou le chaton ne correspond pas au top du critère de la race, ce qui ne signifie pas que ce n’est pas un chat de race reconnue, vu qu’il aura un pedigree… Certains sont même tenu sur leurs contrat de vente des parents de ne pas vendre les chatons en reproduction, simple question de lignée à protéger…

Donc si on résume, le prix d’un chaton dans un élevage correspond à:

- Le temps de travail théorique sur la race, pour obtenir les meilleurs qualités;
- Le temps de recherche des reproducteurs, leurs achats, le prix du transport et les taxes;
- La qualité du pedigree des parents (parent titrés, grand parents titrés, etc…);
- Le temps et les frais du site internet et de sa maintenance, frais publicitaires;
- Les frais des expositions, (le prix d’engagements par chat, les frais pour la décoration de la cage, les frais pour le toilettage);
- Les frais pour les tests génétiques par ADN et les échographies;
- Les frais pour le maintient des parents dans les meilleurs conditions possibles (nourriture, vétérinaire, arbre a chat, jeux, etc);
- Les frais de gestations, entre les échographies et les contrôles vétérinaire, tout les frais si il y à un soucis;
- Les frais pour les chatons durant 3 mois (vétérinaires, nourritures, etc…);
 

Vous comprenez maintenant pourquoi un chaton peux coûter aussi cher et pourquoi avant d’être éleveur, il faut être passionné…

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site